Julie Gayet répond aux rumeurs d’infidélité de François Hollande et porte plainte contre « Voici »

RAGOTS Julie Gayet, François Hollande et la femme avec qui le magazine people lui prête une liaison ont tous les trois décidé de porter plainte

C.R.

— 

François Hollande et Julie Gayet en novembre 2019 à New York
François Hollande et Julie Gayet en novembre 2019 à New York — Anthony Behar/Sipa USA/SIPA

Le message était donc subliminal. Le 12 novembre, Julie Gayet postait sur ses réseaux sociaux un selfie au côté de son compagnon François Hollande. Une marque d’affection publique peu commune pour le couple, qui était en fait une réponse à la Une du magazine Voici en kiosque le lendemain. En couverture, l’hebdomadaire people titrait sur la « nouvelle liaison secrète » de l’ancien président de la République.

C’est en ayant connaissance de la publication de cet article que Julie Gayet a décidé de couper l’herbe sous le pied au magazine. « C’était un moyen de répondre "tout va bien, merci", on ne rentrera pas là-dedans. Nous, on sait ce qu’on vit, on sait qu’on s’aime, notre vie privée ne regarde personne. Devoir en arriver là, poster une photo pour contrecarrer les attaques, c’est terrible », a confié l’actrice dans un entretien au Monde.

Dans son article, Voici prête une liaison à François Hollande avec Juliette Gernez, danseuse de l’Opéra de Paris et comédienne. Julie Gayet, l’ancien président de la République et sa prétendue maîtresse ont décidé de porter plainte contre le magazine people. « On s’est toujours dit, avec François, que chacun avait sa carrière, son métier et qu’on n’avait pas à s’afficher ensemble. Mais si on ne le fait pas, on dit qu’on est séparés. Quoi que l’on fasse, ça nous retombe dessus », déplore l’actrice.