Béziers : Le maire Robert Ménard va (encore) installer une crèche de Noël

JESUS REVIENT Ces dernières années, elle a été attaquée plusieurs fois en justice par la préfecture

Nicolas Bonzom

— 

Robert Ménard, devant la crèche de Noël qu'il a installé, en 2017 (Archives)
Robert Ménard, devant la crèche de Noël qu'il a installé, en 2017 (Archives) — ALAIN ROBERT/SIPA

Il y aura bien une crèche de Noël, cette année encore, à Béziers (Hérault), a appris 20 Minutes ce vendredi auprès de la mairie de Robert Ménard (divers droite). Au nom de la laïcité, elle est, depuis plusieurs années, attaquée en justice par la préfecture.

Le public pourra la voir à partir du 4 décembre, mais aucune inauguration n’est prévue, en raison des mesures sanitaires liées à la lutte contre le Covid-19.

Une « scène de la Nativité »

La crèche sera installée dans la cour d’honneur, qui est située avant le hall d’entrée de l’hôtel de ville. « En plus de la traditionnelle scène de la Nativité, on y trouvera un peu l’atmosphère de la garrigue des hauts cantons », lit-on dans un article intitulé « Ainsi soit-elle », dans le Journal du Biterrois. Le nouveau numéro du journal institutionnel de l’agglomération et de la mairie a été diffusé ce vendredi matin sur le compte Twitter de la communauté de communes, présidée par Robert Ménard.

Depuis plusieurs années, Robert Ménard s’oppose à la préfecture de l’Hérault, dans le cadre de l’installation de la crèche de Noël. En 2017, la justice l’avait enjoint à la retirer. L’élu l’avait déplacé… un peu plus loin, dans un hôtel communal. En 2018, rebelote : la justice lui avait une fois encore ordonné d’enlever sa crèche.

En 2019, plusieurs associations et élus s’étaient indignées, de l’installation d’une crèche à Béziers. « Ce jeu est dangereux ! (…) Nous sommes attachés au respect de la laïcité qui garantit la paix civile et à tous la liberté de conscience, grondaient-ils. Nous réaffirmons notre attachement aux valeurs de République, de laïcité, et notre refus que les religions soient instrumentalisées à des fins politiques. La crèche est un signe religieux qui doit être retiré de la mairie, la loi de 1905 doit être respectée. »